En 2017…

Au cours de l’année 2017, j’accompagne 2 collectivités à l’écriture d’un plan de gestion des espaces publics.

La Jarrie Audouin située en Charente-Maritime compte 282 habitants. La préservation du patrimoine local est la motivation principale de la commune. Une association la Pierre Chenine a d’ailleurs été créée pour protéger et restaurer le petit patrimoine bâti. Depuis 10 ans, la commune s’inscrit dans une démarche de réduction de son impact dans le cadre de l’entretien de ses espaces verts et signe le 14 janvier 2017 la Charte Terre Saine pour valoriser ses actions. Le souhait d’élaborer un plan de gestion est l’aboutissement de cet engagement progressif. La collectivité a souhaité maintenir et développer ses espaces de verdures, son maillage de haies et de chemins de randonnée. Les accotements de rues majoritairement enherbés sans trottoirs jusque dans le centre bourg représentent une particularité paysagère de la commune. D’ailleurs, les nouveaux habitants pour certains, viennent s’installer ces dernières années à La Jarrie Audouin pour son cadre de vie verdoyant.

Situé dans le département de la Vienne, la commune de Vellèches compte 356 habitants. Le conseil municipal en place a souhaité s’investir pleinement dans le développement d’une identité éco-responsable à travers son PLU.  Pour prolonger cet engagement, la collectivité s’est inscrite dans le dispositif Trame Verte-Trame Bleue de la région Nouvelle Aquitaine. En parallèle, elle signe la Charte Terre Saine. Pour concrétiser son engagement vers une gestion écologique de ses espaces publics, elle décide d’élaborer son plan de gestion. Des semis de pied de mur ainsi que l’engazonnement du cimetière et des trottoirs en vue de diminuer les espaces auparavant désherbés chimiquement, la création d’un verger, la réhabilitation du lavoir et son aménagement, l’investissement d’une nouvelle tondeuse sont autant de points forts et motivants à mettre en place pour changer de pratiques et optimiser la gestion de l’espace public.

2017 est aussi l’année où j’ai débuté ma formation qualifiante pour être “Pilote de dispositifs participatifs”.

Pour l’équipe d’entretien des espaces publics de la ville de Cognac, j’ai animé une formation sur “Les alternatives au désherbage chimique“. Ce fut un moment privilégié pour les agents en partageant leurs expériences de terrain, leurs difficultés à changer de pratiques et amenant chacun à réfléchir ensemble à proposer des améliorations d’ordre technique ou organisationnel ou de communication. Également, j’ai animé une deuxième formation sur “L’entretien des vivaces” pour l’ensemble des jardiniers. En salle et sur le terrain, les objectifs étaient d’identifier les principales plantes vivaces, connaitre la multiplication et l’entretien des vivaces, s’initier à la composition d’un massif.